fertility week 2018

« Semaine Européenne de la Fertilité 2018 » : Lettre à M. le Ministre de la Transition écologique

« Semaine Européenne de la Fertilité 2018 » – FERTILITY EUROPE et l’Association COLLECTIF BAMP vous demandent votre soutien

Courriel adressé à Monsieur François de Rugy,  Ministre de la Transition écologique et solidaire et à Mme Brune Poirson, Secrétaire d’Etat (copie à Mme la directrice de cabinet de M. de Rugy et les membres de son cabinet en charge de ce dossier)

Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de la Transition écologique et solidaire,

La question de la santé environnementale, comme fondement de la santé reproductive, est essentielle. On ne peut se satisfaire de voir augmenter les recours à l’AMP, dans un environnement de plus en plus impactant pour nos gamètes et celles de nos enfants. Il est donc essentiel que la santé environnementale soit abordée dans les débats à venir sur la révision de la loi de bioéthique. Dans ce domaine, la prévention est un droit qu’il ne faut pas négliger.

En octobre 2017, Mme Brune Poirson, Secrétaire d’Etat, a clôturé  le premier colloque des Villes et Territoires sans Perturbateurs Endocriniens organisé par le Réseau Environnement Santé et  a confirmé à cette occasion l’engagement des pouvoirs publics en annonçant le doublement des crédits pour la recherche sur les perturbateurs endocriniens. Ce colloque a illustré la prise de conscience de la nécessité d’agir. Il y a tout un tas d’agressions environnementales qui nous dépassent (pollution de l’air, présence des perturbateurs endocriniens à grande échelle, etc.).

Nous considérons qu’il est temps de regarder le problème en face, d’alerter les pouvoirs publics, d’informer les futurs parents et les parents, car c’est la santé de nos enfants qui est en jeux. Enfants que nous avons tant de mal à avoir.

Vous n’ignorez pas que, plus largement, les troubles de la fertilité sont un problème de santé publique majeur, en France, comme dans tous les pays européens.

Les trop rares progrès que nous avons constatés ne sont dus qu’à l’action opiniâtre des associations, associations de patients, de parents, associations féministes ou LGBT qui se battent pour obtenir des avancées significatives.

Il nous paraît temps que les pouvoirs publics prennent  la mesure de l’urgence. Je vous serais très obligée de bien vouloir, en tant que ministre en charge de la transition écologique et solidaire,  soutenir les revendications de Fertility Europe – une organisation paneuropéenne au service des patients engagés dans des traitements pour infertilité –  à l’occasion de la 3ème semaine de la fertilité européenne (5-11 Novembre 2018) :

  1. Reconnaître le droit d’essayer d’avoir un enfant en tant que droit universel dans l’ensemble de l’UE
  2. Assurer un accès égal, juste et sûr aux traitements contre l’infertilité
  3. Fournir un financement public pour toutes les lignes de traitement de l’infertilité
  4. Engager le secteur public à fournir de meilleures informations sur la fertilité et l’infertilité
  5. Mettre en œuvre des campagnes de communication pour éliminer la stigmatisation associée à l’infertilité 

Les représentantes de l’association Mam’ensolo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.