fertility week 2018

Mam’ensolo a participé à la « Semaine européenne de la fertilité 2018 »

« Semaine Européenne de la Fertilité 2018 » – FERTILITY EUROPE et l’Association COLLECTIF BAMP lancent un appel à l’action.

Mam’ensolo s’associe entièrement à cet appel :

Pendant la Semaine européenne de la fécondité 2018, nous appelons les décideurs politiques à :
– Reconnaître le droit d’essayer d’avoir un enfant en tant que droit universel dans l’ensemble de l’UE
– Assurer un accès égal, juste et sûr aux traitements contre l’infertilité
– Fournir un financement public pour toutes les lignes de traitement de l’infertilité
– Engager le secteur public à fournir de meilleures informations sur la fertilité et l’infertilité
– Mettre en œuvre des campagnes de communication pour éliminer la stigmatisation associée à l’infertilité »

Chaque jour de la semaine nous avons écrit une lettre à un ou des décideurs politiques  :

Le 11 novembre 2018, dernier jour du Challenge, Mam’ensolo a écrit au Président de la République

Du 5 au 11 novembre 2018, est organisée la 3ème semaine européenne de la fertilité par Fertility Europe. (…) Aujourd’hui, je relève le défi de vous écrire sur le thème du jour : que souhaitez-vous pour l’avenir ? Quels sont vos espoirs pour demain, pour les années futures ? (…) Le comité consultatif national d’éthique a rendu deux avis favorable à la PMA pour toutes les femmes en France en 2010 et en 2018.C’est une volonté politique qui doit s’affirmer. Lire la lettre en entier

Le 10 novembre 2018, Mam’ensolo a écrit à Mme Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre,

(…) nous pensons que votre Ministère est concerné à plus d’un titre. D’abord au titre des mesures concernant le droit des femmes. Communiquer auprès du grand public sur les enjeux de l’extension de la PMA à toutes les femmes – dans un langage clair, simple et compréhensible (..) nous semble à cet égard une priorité immédiate. (…) Les actions pédagogiques en milieu scolaire ne sont pas à négliger. (…) Nous attirons votre attention sur la nécessité d’informer les enseignants pour prévenir au cours des prochains mois, tout risque de harcèlement en milieu scolaire. (…). Lire le courriel en entier

Le 9 novembre 2018, Mam’ensolo a écrit à M. François de Rugy, Ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire,

La question de la santé environnementale, comme fondement de la santé reproductive, est essentielle. On ne peut se satisfaire de voir augmenter les recours à l’AMP, dans un environnement de plus en plus impactant pour nos gamètes et celles de nos enfants. Il est donc essentiel que la santé environnementale soit abordée dans les débats à venir sur la révision de la loi de bioéthique.  Dans ce domaine, la prévention est un droit qu’il ne faut pas négliger. (Lire la suite)

Le 8 novembre 2018, Mam’ensolo a écrit à M. Edouard Philippe, Premier ministre

Monsieur le Premier Ministre,  Madame la Ministre des Solidarités et de la Santé a annoncé récemment dans la presse que l’extension de la PMA aux femmes célibataires et en couple figurera dans la loi de bioéthique. Les représentantes de l’association Mam’ensolo, tiennent à remercier tout particulièrement votre gouvernement qui prend des mesures courageuses, qui vont rendre la vie moins pénible à un certain nombre de femmes en parcours de PMA en Belgique, en Espagne ou au Danemark (Lire la suite)

Le 7 novembre 2018 Mam’ensolo a écrit aux 133 Sénatrices françaises

Mesdames les Sénatrices, Vous n’ignorez pas que les troubles de la fertilité sont un problème de santé publique majeur, en France comme dans tous les pays européens. (…)Les trop rares avancées que nous constatons ne sont dues qu’à l’action opiniâtre des associations, associations de patients, de parents, associations féministes ou LGBT qui se battent pour obtenir des avancées significatives  (Lire la suite)

Le 6 novembre 2018 Mam’ensolo écrit à Mme Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé

Madame la Ministre des Solidarités et de la Santé, Vous avez annoncé récemment dans la presse que l’extension de la PMA aux femmes célibataires et en couple figurera dans la loi de bioéthique. Vous avez en revanche émis des réserves sur la congélation des ovocytes (ACO). Or, la physiologie reproductive féminine est soumise au temps qui passe. A partir de 35 ans la qualité des gamètes féminines (ovocytes), et leur capacité reproductive, commencent à décroître.  Dans ce domaine, nous pouvons vous dire que la prévention est un droit qu’il ne faut pas négliger. (Lire la suite)

Le 5 novembre 2018, Mam’ensolo écrit à nos députés européennes

Mesdames les Députées européennes,  Vous n’ignorez pas que les troubles de la fertilité sont un problème de santé publique majeur, en France comme dans tous les pays européens. Selon l’INSERM, en France, 25 000 bébés sont nés grâce à la PMA en 2015, ce qui représente 3,1 % des naissances (ou une naissance sur 32).   (Lire la suite)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.